Lundi 21 juillet 1 21 /07 /Juil 01:07

Les magasins

 

Il est 14h30, encore toute émoustillée par ce qui vient de m’arriver, je regarde les vitrines sans trop savoir ce que je cherche et sans prêter attention aux gens qui m’entourent.

J’arrive vers un grand magasin dans lequel je m’engouffre, il y a plein de monde…

Je regarde le plan afin de repérer les endroits ou je vais aller sans avoir à trop chercher.

Première étape le rayon lingerie, ça tombe bien il est au même niveau ou je me trouve.

Tout en regardant les dessous, je vois en face de moi une femme aux formes généreuses qui visiblement hésite quant au choix de dessous relativement sexy.

Je m’approche d’elle en la regardant bien, elle a une longue jupe fendue sur les cotés, avec un grand chemisier vaporeux sous lequel se cache une forte poitrine et des petites chaussures.

A mon tour je regarde les ensembles près de cette femme et de temps en temps je tourne la tête vers elle. Je la trouve sexy, j’aime ce genre de femme et je sens un certain désir m’envahir. Et puis elle engage la conversation :

-        je ne sais pas pour vous mais moi j’ai toujours un mal fou à choisir, tout me plait 

-        moi c’est pareil, si je m’écoutais j’achèterais tout le rayon

Elle rit en rajoutant

-        je suis pareille, est ce que je peux vous demander un conseil ?

-        bien sur

-        voilà, j’hésite entre ces eux ensembles mais je ne sais lequel prendre

-        prenez les deux

-        non ce n est pas possible car je voudrais aussi prendre une guêpière, je sais que mon amant va adorer

-        j’aime bien le blanc que vous tenez dans votre main droite, il est sexy et classe en même temps, il devrait plaire à votre amant.

-        Ce n’est pas spécialement pour lui mais je vais aller l’essayer afin de voir sur moi ce que ça donne.

Durant toute cette conversation je ne pouvais détacher mon regard de sa poitrine, j’imaginais de gros seins lourds et très réactifs que je me plairais à embrasser, je pense qu’elle l’a remarqué. Elle prend les deux ensembles et se dirige vers la cabine d’essayage.

Si jamais je pouvais les voir pendant qu’elle se change… alors je prends un ensemble au hasard et je suis la femme.

J’arrive aux cabines d’essayage, et je repère celle ou elle se trouve. En passant je regarde si par hasard je ne peux pas voir par l’entrebâillement du rideau. En effet je peux la voir mais elle tourne le dos à la porte et est face au miroir les seins à l’air, mais je ne peux encore les voir, en culotte, elle  passe le soutien gorge et je peux enfin mieux voir sa poitrine, elle est comme je l’imaginais. Je rentre à mon tour dans la cabine voisine et tout en me déshabillant j’épie le moindre de ses gestes, j’écoute, tiens là elle enlève sa culotte sûrement pour essayer l’autre, je sens en moi le désir monter. Je mouille, je me touche, je gémis…

J’essaie tout de même ce que j ai pris et je ressors de la cabine, elle est toujours à l’intérieur, en train de se rhabiller.

Je me dirige vers les guépîeres et j’attends qu’elle vienne vers moi. Je la vois arriver.

-        alors cet ensemble ?

-        il me va très bien, il tient bien mes seins et la culotte est très sexy avec toutes ces dentelles.

-        J’imagine bien (dis je en repensant à ce que j’ai aperçu, et je mouille de plus belle)

-        Vous aussi vous cherchez une guêpière ?

-        Oui, mon amant aime bien me voir dedans et moi aussi, j’en cherche une très sexy pour nos petits jeux et nos soirées un peu chaudes.

Je remarque dans son regard, qu’elle aime ma façon de parler et visiblement elle est dans le même cas que moi et une complicité s’installe. Elle me raconte que son mari ne s’intéresse plus à elle et qu’elle revit depuis qu’elle a un amant, elle ne pouvait pas mieux tomber car je sais vraiment de quoi elle parle et je lui explique un peu pour moi comment les choses se passent dans les grandes lignes.

Nous regardons les guêpières ensembles et nous donnons nos avis respectifs. J’arrête mon choix sur une blanche tout en dentelle transparente au niveau des seins et elle en choisit une rouge un peu dans le même style que la mienne.

Nous nous dirigeons vers les cabines d’essayages. Arrivées devant les cabines, je lui propose de partager la même comme ça on pourra s’aider mutuellement pour l’attacher. Elle accepte.

Nous entrons dans la cabine, elle se déshabille. Enfin je vais pouvoir la regarder de plus près, je vais voir ses seins et qui sait peut être les toucher. Je profite qu’elle enlève ses vêtements pour faire de même.

Je suis en porte jarretelles, elle enlève tout ce qu’elle a sur elle. Elle est nue devant moi. Je mouille de plus en plus je la désire, elle est belle, elle est grosse, elle a tout ce que j’aime. Nous sommes face a face, nos seins se touchent presque, je les regarde, j ai très envie de les toucher de les embrasser, elle regarde les miens. Ils pointent, j’ai les tétons tellement durs qu’ils me font mal.

-        tu as beaux seins (me dit elle)

-        merci toi aussi, j’ai très envie de les toucher

-        ne te gênes pas, j’ai très envie de toucher les tiens aussi.

Je pose mes mains sur ses seins et je commence à les caresser délicatement, elle fait la même chose, ses seins sont doux, lisses, et ils se tendent sous mes caresses…

Je m’approche et je pose ma bouche sur sa poitrine et je commence à les embrasser, je l’entends gémir tout doucement, il n’en fallait pas plus pour me faire couler. Elle passe sa main dans mes cheveux délicatement et me caresse la tête.

Je pose une main sur sa cuisse et la remonte le long, je la passe sur ses fesses, elle a un gros cul comme je les aime, je le caresse avant de faire revenir ma main entre ses cuisses.

Mes doigts arrivent au niveau de sa chatte, elle n’est pas totalement épilée mais elle est douce et chaude. Je sens au bout de mes doigts qu’elle mouille, ça m’excite de plus en plus, elle se laisse faire. Je remonte ma bouche le long de sa poitrine la pose contre la sienne, nous nous embrassons.

Nous sommes collées l’une à l’autre, nos seins sont plaqués et nous bougeons en nous embrassons. Je sens sa main dans mon dos, elle descend en direction de mon cul, passe entre mes fesses et elle la dirige à son tour sur ma chatte… j’inonde, tout comme elle…

Là dans l’angle de la cabine, il y a un petit tabouret, je la fais assoire et je me mets à genoux devant elle, je lui écarte les jambes et commence à la lécher.

Elle m’arrête.

-        on ne va pas faire ça ici dans la cabine ?

-        pourquoi tu n’en as pas envie ?

-        si bien au contraire mais on pourrait nous surprendre

-        il n’y a presque personne dans le magasin et encore moins dans les cabines et puis le risque augmente l’excitation.

Et je joins le geste à la parole, je recommence à la lécher, j’écarte ses lèvres avec mes doigts et je passe ma langue sur le clito, elle gémit de plus en plus. J’en profite pour me toucher. Je suis grave ouverte.

Elle m’arrête d’un seul coup et me dit :

-        chut il y a des gens qui sont rentrés.

En effet, nous entendons parler, un homme et une femme. La femme rentre dans une cabine et on entend l’homme faire les cents pas au milieu. Il s’arrête. Je remarque par-dessous le rideau qu’il est là devant notre cabine. Je recommence à la lécher, elle écarte encore plus les jambes, la situation l’excite car je lui ai fait remarquer qu’il était là. Pendant qu’elle ne regardait pas je fais en sorte que le rideau s’ouvre légèrement afin qu’il puisse nous mater, ce qu’il fait car je le vois dans le miroir.

Il ouvre grand les yeux quand il voit deux femmes nues, en train de se donner du plaisir. Je lui bouffe la chatte comme une folle. Je la fais jouir en lui bouffant le clito. Maintenant c’est elle qui me fait assoire sur le tabouret et elle se met à son tour entre mes cuisses pour me lécher. Je vois l’homme nous regarder, je le fixe je vois qu’il est excité et qu’il bande, ça me fait décoller grave, sa femme sort il s’en va. Je jouis…

Nous passons à nos essayages toutes les deux ravies par ce qui vient de se passer. Nos discutions reprennent et nous échangeons nos idées, sur les hommes, sur les femmes…

Nous retournons dans les rayons du magasin en parlant.

Je lui raconte ce qui c’est passé dans la cabane de chantier, je vois que ça l’excite énormément, elle me demande des détails. Je lui donne sans hésitation je lui explique tout dans les moindre détails et là elle me dit qu’elle a envie de se caresser car tout ça l’excite encore plus alors nous retournons dans une cabine et nous recommençons à nous caresser mutuellement et à nous lécher, nous jouissons comme deux salopes. Elle me dit qu’elle aimerait bien que ça lui arrive mais qu’elle n’aurait pas le courage de faire la même chose que moi. Ça me donne une idée mais pour le moment je la garde pour moi, je la fantasme.

Elle est aussi folle que moi et a les même envies…

Nous décidons de continuer nos courses ensemble…

Nous faisons le tour du magasin et nous ne loupons pas une occasion pour aller ensemble dans une cabine et nous nous touchons, nous jouissons plusieurs fois durant l’heure que nous passons ensemble. Elle doit partir, nous échangeons nos numéros de téléphone et là je lui demande si elle est venue en voiture ou en transport en commun.

-        je suis venue en métro car je n aime pas rouler dans paris

-        moi aussi

Par cat_exhib_et_soumise - Publié dans : Fantasme
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Images Aléatoires

  • cravache3

Catégories

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés