Après midi entre potes

Quelques années plus tard, (environ 3 à 4 ans) alors que j’étais au lycée, je faisais du sport, du handball pour être plus précise. Nous étions tout une bande de copains et copines et passions beaucoup de temps ensemble. Je n’avais pas pour autant au fil du temps perdu mes idées et envies en cours de route, bien au contraire, je me touchais tous les jours, et je me godais avec des bombes de laques, bouteilles de shampoing, enfin tout ce qui me tombait sous la main sans oublier mon frère.


Un jour, alors que l’entrainement se terminait, je devais ranger le gymnase, ce que je fis et ce qui me prit un peu de temps, et lorsque je suis allée pour prendre ma douche aux vestiaires, j’ai vu mon entraineur en train de faire l’amour avec une de mes copines, il était beaucoup plus âgé que nous mais c’était un sacré beau gosse.

Je les regardais en me caressant jusqu’au moment ou ils remarquèrent ma présence et ou ils me demandèrent de les rejoindre. Je ne me suis pas fait priée et en moins de temps qu’il faut pour le dire me voilà près d’eux déshabillée. Il me prit la main et alla la poser sur sa queue alors que ma copine était à genoux devant lui en train de le sucer. Il nous incita à nous caresser entre nous, chose que nous avons faite sans trop de problèmes et ensuite il nous fit mettre penchée en avant appuyées sur le bac et il nous a pris toutes les deux à tour de rôle.

Quel pied !!!

Régulièrement ma copine et moi restions et étions volontaires pour ranger le gymnase, on se demande bien pourquoi… et nous ne loupions pas une occasion de profiter des faveurs de notre entraineur, et par la même occasion de découvrir l’amour au féminin, avec ou sans lui.


Mais en dehors du sport, nous avions l’habitude de nous retrouver chez un copain dont les parents possédaient un pavillon, et il avait aménagé le garage en pièce à vivre ou nous aimions tous nous retrouver pour écouter de la musique les samedis après midi ou les mercredis.

Les « boums » étaient l’occasion de se retrouver et aussi de jouer à touche pipi pour certaines, mais moi j’en attendais autre chose. Un jour, lors d’une des ces boums, je danse avec un mec, qui m’emballe (il n’y a pas d’autres mots) rapidement, il se frottait contre moi en dansant et je sentais sa bite se raidir contre moi, et qui me demande si je voulais coucher avec lui, la réponse fut immédiate : OUI ! Il demande à notre pote si on pouvait prendre sa chambre à l’étage ses parents n’étant pas là. Il accepta, mais en disant en me regardant, il n’y a pas de raison que lui profite de toi dans mon lit et pas moi… Avec un grand sourire, je lui réponds bien viens après alors, et nous sommes montés les laissant tous dans le garage.

Les copines étaient sur le cul de voir avec quelle rapidité j’avais accepté de coucher et aussi sur la dernière phrase que j’ai dite avant de monter dans la chambre.

Arrivés dans la chambre, les choses se sont passées vite, comme ça peut se faire quand on a que 16 ans, mais quoiqu’il en soit je me suis fait baiser. A ce moment là, je ne suçais pas trop encore, je ne savais pas comment faire mais par la suite je me suis bien rattrapée.

Une petite demie heure plus tard, le mec avec qui j’étais me dit, je te laisse je crois que tu vas avoir de la visite et il quitte la chambre, me laissant à moitié nue sur le lit. Il s’écoule encore 10 mins et rien ne se passe, je décide alors de me rhabiller et d’aller rejoindre les copains dans le garage.

Une fois revenue parmi tout le monde j’interpelle celui qui me fit la proposition en lui disant : » Je t’ai attendu, t’as que de la gueule… » Et là tout le monde se mit à rire.

Vexé, il me dit ok, on y va, et nous voilà parti de nouveau dans la chambre et là encore je me suis fait baiser par lui. Pour la première fois de ma vie je me tapais deux mecs dans la même journée, mais que c’était bon.

Une fois notre petite affaire terminée, nous retournons avec les autres. En arrivant dans le garage, je voyais le regard de mes copines outré dans lequel je pouvais lire que j’étais une salope et ça me plaisait mais elles n’étaient pas au bout de leur surprise. Les mecs entre eux me regardaient et je sentais bien qu’eux aussi auraient bien mis leur queue dans ma chatte. Mais la journée se termine et je rentre chez moi contente de mon après midi.

La semaine suivante, comme tous les samedis, nous nous retrouvons chez le même mec, alors que la première fois il y avait que 4 ou 5 gars et autant de filles cette fois là, ils étaient un peu plus nombreux 7 ou 8 je crois bien pour toujours le même nombre de filles.

L’après midi commence assez fort, car celui de la semaine dernière voulait remettre ça, et sans hésiter j’accepte, nous montons dans la chambre, il me baise et au moment de repartir un autre attendait derrière la porte, j’ai compris qu’ils s’étaient passés le mot. En fait je ne suis pas redescendu dans le garage, je me suis fait baisée  par tous les mecs qui étaient présent ce jour là, j ai aussi sucé, hummm quand j’y repense, je mouille encore.

Puis un jour je me dis quitte à me faire baiser par tous les mecs présents autant que je me fasse payer, qu’à cela ne tienne, j’ai fait passer le message par le copain « propriétaire » des lieux en lui disant, si tes potes veulent me baiser à partir de maintenant c’est 10 francs. Très vite les choses se sont sues et c’est comme ça qu’à 17 ans je suis devenue une pute. Tous les samedis, je me faisais entre 10 et 15 mecs et cela a duré plusieurs mois. Dès qu’un mec voulait baiser, il pensait Cat et il savait que moyennant 10 francs le samedi il pouvait tirer et se faire sucer.

De ce jour là, mes copines je ne sais pas pourquoi mis à part une n’étaient plus mes copines. Elles venaient mais si elles refusaient de coucher les mecs ne s’intéressaient pas à elles, mais ce n’était pas grave moi je prenais mon pied.

Il faut dire que là je me suis tapé tous les mecs qui venaient de 13 à 20 ans… eh oui déjà je devenais la grosse salope que je suis un peu nympho. Pour moi, je ne concevais plus mes samedis sans me faire tirer comme une chienne.


Je pense qu’à ce moment là déjà je respirais le sexe, à chaque fois que je me trouvais en présence d’un mec, systématiquement je sentais le désir monter en moi et aussi en lui. Je me tapais des mecs de mon âge mais j’avais aussi envie de découvrir autre chose avec des hommes plus vieux.


Et c’est comme ça que je me suis tapée un copain de mon père qui avait à l’époque environ 40 ans.

Mais c’est une autre histoire. A suivre…  

 

Laissez votre commentaires Confessions Intimes (Après midi entre potes)

Présentation

Images Aléatoires

  • exhib 1447
  • IMGP0473
  • exhibP0030.jpg
  • exhibP0044-1.jpg

Catégories

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés